La mémétique est une sorte de génétique des comportements collectifs et tout comme le patrimoine génétique modifie les caractéristiques des individus, le patrimoine mémétique de chacun modifie son comportement, son mode de pensée. A terme, chaque individu hérite de caractéristiques issues de ses parents et de son milieu. Dans le monde de COPS, il existe des individus possédant des facultés « surhumaines » grâce à l’évolution mémétique (le pendant de l’évolution génétique). Ceux-ci sont capables de modifier, combiner, faire émerger, atténuer ou accentuer les mèmes (les mèmes étant l’équivalent des gènes pour la génétique) d’un groupe d’individu. Ce sont les Méméticiens et ils sont présents depuis l’aube de l’humanité.

Les Méméticiens se décompose en 4 groupes :

  • les Réalistes qui prônent la manipulation active de l’humanité afin de la transcender et de la rendre « digne » d’entrer en contact avec les intelligences extra-terrestres dont ils pensent que nous sommes la création
  • les Compagnons qui prônent la manipulation active de l’humanité afin de la porter vers plus de « vivre ensemble » pour un bonheur humaniste, égalitaire et écologiste
  • la Cellule Mère dont sont issus les deux groupes précédents et qui dirige actuellement l’Union
  • le Groupe 0, groupuscule qui souhaite promouvoir au sein des Méméticiens leur doctrine primitive : manipulation passive de l’humanité en générant des mèmes « positifs » et laisser l’humanité s’en emparer ou non afin de la laisser libre de son évolution sociétale.

L’opération Prométhée

Dans la lutte qui oppose ces 4 factions méméticiennes, une opération va changer le cours des choses : l’opération Prométhée.

A la fin de la seconde guerre mondiale, aux vues des atrocités perpétrées par l’humanité dans ce conflit sanglant, une grande partie des Méméticiens décida de rompre avec leur doctrine et de présider au destin des hommes en les manipulant activement. C’est ainsi que petit à petit, la Cellule Mère s’insinua dans les arcanes du pouvoir Américain. Cette prise de pouvoir atteint son paroxysme après le mandat de Hillary Clinton en 2020 avec l’instauration d’une politique implacable.

Cette rupture de doctrine entraina durant, la première scission au sein des Méméticiens, le Groupe 0 apparu. Choisissant à l’inverse de ne pas influencer aussi fortement les affaires humaines, Poutine (Méméticien du Groupe 0) décida d’annexer la Géorgie et de créer dans une partie de cette région, un petit état, le Dczaniveria. Au sein de cet état policier, l’opération Prométhée fut menée. Elle consistait à créer par la manipulation génétique et mémétique, une nouvelle « race » humaine : les Prométhéens.

Ceux-ci devaient avoir de bonnes aptitudes physiques et une capacité aigüe de résistance à la mémétique. La première génération de ces « surhommes » avait une glande pinéale surdéveloppée. Cette première génération assura la police dans le petit état du Dczaniveria. Ils étaient équipés de masque et d’une combinaison de protection ultra efficace, ainsi que d’un armement spécifique redoutable. Cependant le manque de contrôle de ces individus obligea le Groupe 0 à revoir sa copie et une nouvelle génération fut créée : les Prométhées actuels.

Ces individus furent enlevés enfant dans plusieurs régions du monde. Ils furent élevés, entrainés au Dczaniveria et manipulés génétiquement pour développer certains zones de leur lobe frontal. Leurs souvenirs furent supprimés, quelques nouveaux souvenirs implantés puis ils furent envoyés dans des familles d’accueil principalement en Californie ou dans certains états proches idéologiquement de la Fédération de Russie où le Groupe 0 avait son implantation la plus forte.

Ces Prométhées furent choisis pour former le COPS nouvellement créé suite à l’indépendance Californienne. L’objectif du Groupe 0 serait de créer une force d’opposition aux Méméticiens interventionnistes.

Image Alexey Kashpersky – https://www.artstation.com/artwork/xOdPX